La publication du rapport Doing Business 2020 par le groupe Banque mondiale confirme que l’Afrique améliore trop lentement son climat des affaires. Parmi les 50 pays à avoir fait le plus de progrès au monde, seuls deux sont africains.

Ce rapport passe en revue douze sujets qui affectent la vie des entreprises : création d’entreprise, permis de construire, accès à l’électricité, titre de propriété, obtention de crédit, protection des actionnaires minoritaires, paiement des impôts, commerce transfrontalier, respect des contrats, traitement de l’insolvabilité, emploi de salariés, contrats avec l’État.

Le Togo et le Nigeria en net progrès

Les dix premiers pays africains les mieux classés dans le rapport sont Maurice (13e sur 190), le Rwanda (38e), le Maroc (53e), le Kenya (56e), la Tunisie (78e), l’Afrique du Sud (84e), la Zambie (85e), le Botswana (87e), le Togo (97e) et les Seychelles (100e).

Les dix pays en queue de classement sont la Somalie (190e), l’Érythrée (189e), la Libye (186e), le Sud-Soudan (185e), la Centrafrique (184e), la RDC (183e), le Tchad (182e), le Congo (180e), la Guinée équatoriale (178e) et l’Angola (177e).

Disponible  version en anglais